fb
malocclusion dentaire

Qu’est-ce qu’une malocclusion dentaire?

Une malocclusion est une mauvaise relation des dents entre elles lorsque les mâchoires sont fermées. Il y a plusieurs types de malocclusion dentaire et chacune d’elle présentent des signes et des symptômes pouvant affecter votre santé et l’esthétique de vos dents.

Voici les types de malocclusion dentaire :

Dents chevauchées :
Lorsque vous n’avez pas assez de place dans votre mâchoire pour que vos dents s’intègrent normalement, vos dents peuvent se serrer, se chevaucher et se tordre, se poussant parfois vers l’avant ou vers l’arrière.

Signes et symptômes: morsure des lèvres, des joues ou de la langue, zézaiement; modification de l’élocution; écaillage ou usure des dents; emprisonnement des aliments; mauvaise haleine; difficulté à passer la soie dentaire; douleurs à la mâchoire; maux de tête.

Dents espacées

Lorsque vous avez un espace supplémentaire entre deux dents ou plus, votre orthodontiste l’appelle problèmes d’espacement ou dents écartées.

Signes et symptômes; morsure des lèvres, des joues ou de la langue; zézaiement; modification de l’élocution; emprisonnement des aliments; mauvaise haleine.

Surocclusion (supraclusion)

Une supraclusion survient lorsque vos dents antérieures supérieures se chevauchent avec vos dents antérieures inférieures. La plupart des gens ont au moins une petite supraclusion.

Signes et symptômes: sensibilité au froid; déchaussement des dents; indentation du rebord gingival; écaillage ou usure des dents; bouche sèche; respirations par la bouche; douleurs à la mâchoire; maux de tête.

Surplomb excessif

Surplomb horizontal
Le surplomb horizontal est la mesure horizontale (antéro-postérieure) de l’écart entre les dents du haut et les dents du bas. Il se peut que les dents du haut soient trop avancées par rapport aux dents du bas ou que les dents du bas soient sont trop reculées par rapport aux dents du haut. Il faut tenir compte que l’écart peut être dû à un défaut osseux. Les dents peuvent être bien positionnées sur leurs arcades, mais ce sont les mâchoires qui ne le sont pas.

Le surplomb vertical : est la mesure verticale entre les dents du haut et les dents du bas. Il s’agit d’une surocclusion des dents supérieures qui recouvrent en partie ou totalement les dents du bas lorsque les dents sont en contact. Un surplomb vertical normal est d’environ 2-3 mm (ou approximativement 20 à 30 % de la hauteur des incisives inférieures).

Surplomb latéral
Il s’agit de la mesure latérale (largeur) des arcades dentaires et des mâchoires. C’est la mesure qui permet de déterminer si la largeur de la mâchoire est suffisante pour permettre une bonne occlusion dentaire. Elle est particulièrement importante pour l’esthétique du visage.

Signes et symptômes: écaillage ou usure des dents; bouche sèche; respiration par la bouche, esthétique du visage.

Bout-à-bout incisif

Nous disons bout-à-bout lorsqu’il y a une interférence entre une (ou plusieurs) incisive supérieure et inférieure.

Signes et symptômes: sensibilité au froid; déchaussement des dents; indentation du rebord gingival; écaillage ou usure des dents; douleurs à la mâchoire; maux de tête.

Béance :
Si vos dents supérieures et inférieures ne se touchent pas lorsque votre bouche est fermée.
Signes et symptômes: sensibilité au froid; déchaussement des dents; indentation du rebord gingival; écaillage ou usure des dents; bouche sèche; respirations par la bouche; douleurs à la mâchoire; maux de tête.

Arcade étroite :
Lorsque l’arcade supérieure est plus étroite que l’arcade inférieure

Signes et symptômes: sensibilité au froid; déchaussement des dents; indentation du rebord gingival; écaillage ou usure des dents; douleurs à la mâchoire; maux de tête, esthétique du visage.
Ensuite il y a 3 types de classification soit classe 1, classe 2, classe 3 pour déterminer le niveau de sévérité de la malocclusion.

Les origines des malocclusions dentaires :
La plupart des malocclusions sont principalement d’origine héréditaire ou génétique. C’est ce qui explique que l’on rencontre souvent des problèmes similaires chez les membres d’une même famille. Des exemples de problèmes d’origine héréditaire sont le manque ou l’excédent d’espace entre les dents, des dents en trop ou absentes et des déséquilibres entre la forme et la grosseur des mâchoires. D’autres facteurs pouvant contribuer au développement des malocclusions sont des causes acquises, ou des éléments extérieurs (environnement) comme par exemple :

Des habitudes chroniques de suçage de doigts qui pouvant exercer suffisamment de force pendant une période assez longue pour déplacer des dents;

Des problèmes d’obstruction au niveau des voies respiratoires causant une respiration buccale chronique. Ceci peut affecter le développement des mâchoires et la position des dents;
Une mauvaise position de la langue au repos ou pendant la déglutition;

La perte prématurée de dents primaires ou permanentes suite à un accident, caries ou maladies de gencive et d’os supportant les dents.

La perte de dents peut occasionner le déplacement des autres dents et contribuer au développement des malocclusions;

Un traumatisme, accident ou un coup au visage qui pourraient causer des déplacements de dents.


Pour faire l’évaluation du sourire de vous ou de votre enfant cliquez-ici; nous communiquerons avec vous pour les résultats!

Dr. Alain Brault, Orthodontist in Montreal and Mont-Tremblant