fb
amygdales et adénoïdes

Aujourd’hui nous allons parler de Loric, 9 ans. Nous allons voir que surveiller et corriger les dents croches ne suffit pas à favoriser une croissance optimale du complexe dento-squelettique et des tiers moyen et inférieur du visage. Tout l’environnement est à surveiller, notamment les voies aériennes supérieures pour une respiration plus fluide.

Pourquoi faut-il surveiller l’environnement buccal complet avant de corriger les dents croches?

Revenons à notre jeune ami Loric :

Loric a 9 ans. Sa maman me l’a amené en consultation, son dentiste m’a référé par rapport à ses dents croches. Ses incisives supérieures manquent d’espace et ne recouvrent pas les incisives inférieures. Par ailleurs, il n’arrive pas à fermer correctement en arrière. Loric est en dentition mixte, c’est à dire que seules ses incisives et premières molaires sont permanentes, les autres dents sont encore ses dents primaires.

Loric a des cernes sous les yeux et le regard endormi. Il respire par la bouche et ronfle dans son sommeil.

À l’examen clinique, je vérifie certaines caractéristiques de son faciès. Je remarque qu’il a des cernes sous les yeux et le regard endormi. De plus, il garde sa bouche ouverte et ses lèvres sont sèches. Je demande à la maman si Loric respire surtout par la bouche. Elle me confirme que oui et ajoute qu’il ronfle même pendant son sommeil.
Je demande alors si Loric a consulté un otho-rhyno-laryngologiste pour ces problèmes. Oui, et quel a été le diagnostic du spécialiste ?

L’otho-rhyno-laryngologiste a confirmé que ses adénoïdes et ses amygdales sont hypertrophiées. Les adénoïdes sont des masses de tissu lymphoïde localisées à la limite supérieure de la gorge, derrière le nez et en haut du palais. Quand ces tissus prennent trop de place, cela mène à une occlusion des voies aériennes supérieures (VAS), provocant des troubles de la respiration. Il est connu et fréquent que la majorité des jeunes adolescents souffrent de cette condition et que la tendance est à une auto-guérison après la poussée de croissance de la puberté.

Pourquoi surveiller les voies aériennes supérieures avant de corriger les dents croches?

Je continue mon examen, plus précisément en bouche. Je constate que son maxillaire est étroit et qu’il a les dents croches, notamment ses dents postérieures en occlusion croisée.
Sa voûte palatine est profonde. Les incisives, bien qu’en éruptions tardives, se chevauchent et ne font pas contact avec les inférieures. Sa gencive est gonflée et rougeâtre, ce qui est une condition fréquente quand la respiration se fait essentiellement par la bouche, cela assèche les tissus. Ses amygdales sont gonflées et rejoignent la luette, ce qui confirme l’hypertrophie des adénoïdes, provoquant une restriction conséquente des voies aériennes supérieures.

Je discute de mon examen avec la maman et je suggère de revoir le spécialiste ORL suite à mes observations. Je recommande de préalablement procéder à l’ablation des amygdales et des adénoïdes. Sans cela, l’obstruction des voies aériennes supérieures amène des conséquences défavorables à la croissance des tiers moyen et inférieur du visage et du complexe dento-squelettique.

J’explique à la maman qu’une fois les voies aériennes supérieures dégagées, nous pourrons procéder à une phase orthodontique pour corriger les dents croches, redresser ses incisives et traiter l’expansion du maxillaire.

Dr. Alain Brault, Orthodontist in Montreal and Mont-Tremblant